• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Jeudi 30 juin 2022 tagÎle-de-France

Des partenariats innovants pour recruter

Pôle emploi Val d’Oise développe des actions innovantes en direction des demandeurs d’emploi de longue durée pour faciliter les recrutements dans le secteur de la santé et de l’action sociale. Un secteur qui éprouve des difficultés à recruter. Zoom sur ces initiatives novatrices.

Point de départ : un challenge proposé aux équipes de Pôle emploi en septembre 2021 par Elisabeth Borne, ministre du travail, lors d’une visite à l’agence Pôle emploi de Vitry-sur-Seine. L’objectif : Réduire les tensions sur le marché du travail et accélérer le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi de longue durée. Un appel à projets dont se sont emparées les équipes de Pôle emploi Ile-de-France avec huit projets retenus. Celui mis en œuvre dans toutes les agences du Val d’Oise porte un nom sans équivoque « prendre soin de son parcours ». 

« Ce challenge, déployé dans les 15 agences de la DT, a pour ambition de faciliter le recrutement dans les métiers des services à la personne et du médico-social sur le territoire grâce à la mobilisation de demandeurs d’emploi de longue durée sur trois principaux métiers : auxiliaire de vie, moniteur-éducateur, spécialisé et aide-soignant, explique Elisabeth Lecuyot-Ricard, chargée de mission à la direction territoriale de Pôle emploi du val d’Oise.

Des ateliers « hors les murs »

Ce challenge repose sur des partenariats innovants. Citons celui avec le cabinet Métanature qui a inventé une méthode d’accompagnement et de médiation « Hors les murs » et qui propose des ateliers « cmanature » et une méthode d’accompagnement « hors les murs » basée sur les théories de la psychologie de l’environnement. « S’ouvrir l’esprit à la nature, hors les murs, permet de prendre du recul, favorise la communication, lève les freins et stimule la créativité, c’est un langage métaphorique autour de la nature, développe Elisabeth Lecuyot-Ricard. 

Et des ateliers « open badge » tout aussi innovants avec l’association Incite (structure d’insertion par l’activité économique) qui accompagne les demandeurs d’emploi sur le numérique et avec l’ADIE sur la détection des compétences des demandeurs d’emploi. « L’atelier open badge permet de valider les compétences transverses (préparer un repas, organiser sa journée) en lien avec les trois métiers ciblés. Cette validation se fait via une plateforme dédiée qui remet ensuite un badge attestant des compétences identifiées. Ce sont les employeurs qui ont vu la personne travailler qui valident ces compétences », précise Elisabeth Lecuyot-Ricard. Les premiers ateliers open badge ont eu lieu le 02 mai et 23 mai 2022. Ensuite, selon les profils, ces demandeurs d’emploi accèdent à l’emploi direct en apportant, via le badge, la preuve de leurs compétences ou accèdent à une formation POEI (préparation opérationnelle à l’emploi) ou encore s’engagent dans un processus de reconnaissance des acquis (VAE) pour obtenir les titres demandés dans la profession. 

Une mobilisation des acteurs du territoire

« Nous avons développé un partenariat renforcé avec tous les acteurs concernés pour mener des actions coordonnées pour mettre en relation des demandeurs d’emploi et les entreprises de ce secteur, observe Elisabeth Lecuyot-Richard. Parmi ces partenaires, l’ARS, les équipes du médico-social du Conseil Départemental, les associations intermédiaires dans les services à la personne, des employeurs, des conseillers de Pôle emploi le réseau gérontologique et handicap du Val d’Oise et Unisap 95 ».

En complément, des supports d’information de type « Motion design » (animations graphiques) permettront de valoriser et de faire connaître ces métiers auprès du grand public. Et ainsi de donner envie de s’engager dans ces métiers chargés de sens et qui recrutent.  

200 demandeurs d’emploi de longue durée pourront potentiellement bénéficier de ce challenge.

Encadré : les perspectives d’embauche dans le secteur

L’enquête annuelle sur les besoins en main d’oeuvre (BMO), réalisée par Pôle emploi, en collaboration avec le Credoc, montre que le secteur de la santé humaine et de l’action sociale projettent 52180 recrutements en 2022 en Ile-de-France (10 % des intentions d’embauche). La part des recrutements jugés difficiles s’inscrit encore en hausse par rapport à 2021 avec 61 % (+ 5,9 % par rapport à 2021). C’est le deuxième secteur significatif en termes de difficultés de recrutement à égalité avec le secteur de la construction.

Jeudi 30 juin 2022 tagÎle-de-France
Derniers communiqués
  • Vendredi 30 septembre 2022
    Créer son entreprise en Ile-de-France [voir l'actualité]
  • Vendredi 30 septembre 2022
    Faciliter les recrutements en Ile-de-France [voir l'actualité]
  • Jeudi 30 juin 2022
    Innover ensemble et apporter des solutions pour faciliter les recrutements en Île-de-France [voir l'actualité]
  • Jeudi 30 juin 2022
    Enquête « Besoins en main d’œuvre des entreprises » pour 2022 [voir l'actualité]
  • Vendredi 11 mars 2022
    Faire des valeurs du sport un véritable levier pour l'emploi en Ile-de-France [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités