• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Mardi 5 octobre 2021 tagOccitanie

La formation, levier stratégique pour la rénovation énergétique

La société KAIROS, spécialiste de la rénovation énergétique s’est appuyée sur Pôle emploi pour développer avec l’AFPA une formation innovante. Une opportunité pour la filière avec des emplois à la clé. Explications de C. PANIS, Directeur stratégique de KAIROS.     

  • Pouvez-vous nous présenter la société KAIROS ? 

KAIROS (Scop) accompagne les ménages dans la rénovation énergétique de leur habitation. Ce qui fait la spécificité de notre métier est notre approche globale. 

En effet, pour réaliser une rénovation énergétique efficace, il faut embarquer l’ensemble des corps de métiers car il y a des interfaces entre eux. Or, aujourd’hui, la majorité des rénovations ne concerne qu’un ou deux postes de travaux et l’artisanat ne s’est pas encore emparé de cette approche globale. 

KAIROS propose de réaliser un diagnostic et des préconisations que nous mettons ensuite en œuvre avec nos artisans partenaires. Notre approche prend en compte le domaine thermique, puis technique avec les corps de métiers associés et enfin économique avec l’optimisation des aides et reste à charge avec un financement de la région.      


  • Avec l’appui de Pôle emploi à Perpignan, KAIROS et l’AFPA, vous avez monté une formation spécifique sur le métier de CAREB (Chargé d’Affaires Rénovation Energétique en Bâtiment). Pouvez-vous nous expliquer dans quel  contexte ? 

Au départ, on a voulu recruter des nouveaux métiers « verts » autour de la structuration de la filière « rénovation énergétique ». 

Mais, les candidats que nous recevions ne correspondaient pas à nos attentes. Car ce métier regroupe de nombreuses compétences transverses associant différents métiers, et les candidats ne réunissaient pas ces compétences. J’ai donc travaillé sur le sujet puis j’ai rencontré Pôle emploi pour essayer de trouver une solution à ces recrutements. Et l’idée a germé de créer une formation ad hoc associant les compétences dans le domaine thermique, commercial, la rénovation et aussi la capacité à utiliser notre logiciel (développé par Kairos et financé par la région).   

  • Quelles solutions vous a proposées Pôle emploi ? 

Nous avons travaillé en 2 temps car le marché de la rénovation énergétique connaît une forte accélération. L’enjeu, dixit les Accords de Paris, c’est la rénovation de 500 000 logements par an en BBC alors qu’aujourd’hui nous en sommes à peine à 5 000. Il y a de vrais besoins en recrutements. Très rapidement et à court terme, Pôle emploi a fait le lien avec l’AFPA. Nous avons ensemble créé une formation de 400 heures sur 3 mois), réalisée totalement en entreprise avec pour 50% une ingénierie de l’AFPA sur la partie théorique (formation CAREB) et pour 50% l’apport d’éléments opérationnels calés sur notre métier et notre logiciel Kairos. 

Après 3 mois de formation, les candidats ont été mis sur le terrain pour 6 mois avec l’appui de tuteurs. Nous avons ainsi déjà recruté 6 personnes en AFPR. Pôle emploi a joué un rôle important. Il a financé les AFPR et créé le cadre nécessaire à la formation avec l’APFA (comment faire travailler les acteurs et les candidats ensemble) et a contribué à la sélection de candidats.  

Nous avons travaillé ensuite à une solution à moyen terme en créant une classe d’alternants sur 18 mois avec l’appui de l’AFPA. Nous recrutons actuellement une douzaine de personnes et nous allons nous appuyer sur les 6 personnes déjà formées qui deviendront les tuteurs des apprentis.  

En projet, cette formation va nous permettre de développer une nouvelle activité en accompagnant les artisans qui sont nos partenaires avec des formations qui couplent différents corps de métiers. 

  • La formation est-elle un levier et quelles sont les perspectives de retour à l’emploi des demandeurs d’emploi ?  

Notre approche du métier est innovante et s’appuie sur des perspectives concrètes. En Occitanie, ce sont pas moins de 52 000 rénovations énergétiques (en BBC) qui sont attendues. Il faudra former entre 100 et 150 conseillers avec cette approche globale développée par KAIROS. Alors oui, il y a de vraies perspectives d’emplois. Les personnes formées en alternance chez KAIROS seront embauchées à l’issue des 18 mois. Et nous allons d’ailleurs renouveler la démarche en janvier 2022 avec le recrutement en AFPR de 6 nouvelles personnes.   

  • Quels sont les autres atouts ou effets induits de la création de cette formation ? 

Cette formation est un moyen de développer notre activité et elle répond à des enjeux de politiques publiques affichées. Nous avons récemment, comme jeune « start up », réussi à lever un million d’euros auprès d’investisseurs publics et privés.  Et pour les convaincre, les valeurs humaines que nous défendons - et la formation que nous dispensons pour acquérir des compétences distinctives et un nouveau métier pour nos équipes - a été déterminante dans le cahier des charges. En cela aussi, cette formation est un levier.   


Mardi 5 octobre 2021 tagOccitanie
Derniers communiqués
  • Vendredi 11 mars 2022
    Faire des valeurs du sport un véritable levier pour l’emploi en Occitanie [voir l'actualité]
  • Vendredi 11 mars 2022
    Zoom sur l’observatoire de l’emploi Occitanie [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    Faire face aux difficultés de recrutement, une priorité de Pôle emploi Occitanie [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    Zoom sur l’observatoire de l’emploi Occitanie [voir l'actualité]
  • Mardi 5 octobre 2021
    La formation des demandeurs d’emploi, une priorité de Pôle emploi Occitanie [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités