• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Mardi 5 octobre 2021 tagGrand Est

Parcours HOPE : un « espoir » pour faciliter l’intégration des bénéficiaires de la Protection Internationale




HOPE (Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi) est un parcours complet de 9 mois proposé depuis 2017 par l’AFPA et des partenaires engagés à ses côtés, Ministère de l’Intérieur, les OPCO, les entreprises, Pôle emploi et l’OFII.

Le parcours propose une approche globale et innovante qui comprend l’hébergement, la restauration, l’accompagnement social et à l’intégration ainsi que 3 mois en formation FLE et au minimum 6 mois en contrat en alternance Afpa/entreprise

En Grand Est depuis 2020, malgré le contexte de crise sanitaire, 102 personnes ont intégré un parcours d’apprentissage de la langue française adossé à un parcours de formation,  dans les secteurs du bâtiment ou du commerce principalement

HOPE a permis, au-delà de l’expérience professionnelle acquise, à 89% des candidats d’obtenir une certification de leurs compétences, de lever les freins périphériques à l’emploi comme le logement, la santé, une sortie de l’isolement … comme en témoigne la belle histoire de Ghausundin.

Ghausundin est arrivé d’Afghanistan à Reims en 2017. Il a déménagé à St Avold pour intégrer une formation HOPE en 2018 en qualité d’employé de commerce dans l’entreprise Saveurs d’Orient. Il réussit avec brio son parcours, obtient sa certification et à l’issue de son contrat de professionnalisation, l’entreprise lui propose un CDI qu’il accepte. 

A ce jour, il poursuit son évolution dans la même entreprise où il est chargé d’accueillir et de former les nouveaux stagiaires Hopistes. Très apprécié de ses collègues et de sa responsable qui le surnomme le « rayon de soleil » pour son humeur positive, son sourire et son professionnalisme.

Les recruteurs HOPE gardent encore le souvenir de l’entretien d’embauche : La question est posée à tous les candidats « pourquoi voulez-vous travailler dans un commerce alimentaire ? »

Ghausudin répond dans un français aussi basique que spontané : « La France m’a sauvé, et il faut que je lui rende. Tous les français ont besoin de manger, alors je veux faire ce métier. »

En 2021, 11 sessions étaient programmées en Grand Est, du fait de la crise sanitaire, seules 24 personnes sont entrées dans le parcours  au cours du premier semestre.

Deux sessions sont actuellement en cours : peintre-plaquiste à Reims, opérateur d’usinage à Charleville-Mézières.

D’autres sessions sont prévues d’ici la fin de l’année : production industrielle à Saint-Dizier, propreté à Mulhouse, aide-coffreur à Metz.



Mardi 5 octobre 2021 tagGrand Est
Vidéos
  • Video 1 de 1
Derniers communiqués
  • Vendredi 11 mars 2022
    Faire des valeurs du sport un véritable levier pour l’emploi en Grand-Est [voir l'actualité]
  • Vendredi 11 mars 2022
    Découvrez le calendrier 2022 « Du stade vers l’emploi » [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    FAIRE FACE AUX DIFFICULTES DE RECRUTEMENT, UNE PRIORITE EN GRAND-EST [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    Découvrez nos prochains évènements : 68H’ CHRONO ! dédiées aux secteurs du commerce et de l’artisanat [voir l'actualité]
  • Mardi 5 octobre 2021
    LA FORMATION DES DEMANDEURS D’EMPLOI, UNE PRIORITE EN GRAND-EST [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités