• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Lundi 28 juin 2021 tagFocus sur..., tagCentre-Val de Loire

Lever les freins à l’emploi avec nos partenaires

Édito de Virginie COPPENS MENAGER 

 

Mesdames et Messieurs, 

Chers partenaires,

 

Alors que le marché du travail a été bouleversé par la crise sanitaire mondiale, Pôle emploi et ses partenaires continuent de mettre tout en œuvre pour dépasser les impacts du Covid-19 et se mobiliser pour rassurer les futurs employeurs quant aux quelques incertitudes qui subsistent sur leurs perspectives de recrutement.

 

D’après notre étude sur les Besoins en Mains d’œuvre (BMO), certains secteurs comme l’agriculture, la métallurgie, la santé ou encore le transport affichent de nombreuses intentions d’embauche pour la région Centre-Val de Loire. De même, l’étude indique que la part des recrutements jugés difficiles par les employeurs est de nouveau en baisse pour la 2e année consécutive et s’élève à 52,5% pour 2021 (lire l’enquête BMO complète).

 

Toutefois, les difficultés de recrutement ne relèvent pas toujours uniquement du manque de postes à pourvoir ou du manque de candidats. Les demandeurs d’emploi ont parfois des freins sociaux et/ou professionnels à lever pour accéder à l’emploi. Là encore, Pôle emploi Centre-Val de Loire et ses partenaires nouent des partenariats pour être encore plus efficients dans leur mobilisation pour accompagner ceux qui en ont le plus besoin. 

Ensemble nous diagnostiquons les freins (mobilité, besoin de formations, problématique de garde d’enfant…) et apportons des solutions adaptées pour favoriser l’accès à l’emploi. 

 

Je vous invite à découvrir quelques-unes de nos belles collaborations dans cette newsletter ! 



Bonne lecture, bien à vous,
Virginie COPPENS MENAGER
Directrice régionale Centre-Val de Loire de Pôle emploi         

 

 

 

1. L’accompagnement  global 

 

a-    Le dispositif

Pôle emploi met en œuvre un accompagnement global pour des demandeurs d’emploi présentant un cumul de freins sociaux et professionnels qui entravent la recherche d’emploi et nécessite un accompagnement coordonné entre le conseiller Pôle emploi et un professionnel du travail social. Ainsi, l’approche globale permet de personnaliser davantage les services en privilégiant une approche par les besoins. 

Le dispositif, intensif, bénéficie à des personnes particulièrement exposées aux risques d’exclusion du marché du travail et qui font face le plus souvent à plusieurs freins périphériques à l’emploi. Ce sont les réponses concrètes apportées aux demandeurs d’emploi via l’offre de services interne de Pôle emploi, du conseil départemental et de ses autres partenaires qui induisent un fort impact positif sur le retour à l’emploi. 




Pour visualiser les chiffres par département, cliquez sur les liens ci-dessous :

Infographie du Cher (18)

Infographie de l’Eure-et-Loir (28)

Infographie de l’Indre (36)

Infographie de l’Indre-et-Loire (37)

Infographie du Loir-et-Cher (41)

Infographie du Loiret (45)

 

 

 

 

b-    L’action « Atout glo »


Au sein de l’agence Pôle emploi d’Orléans Loire, Flora ARTH, conseillère en accompagnement global, est à l’initiative d’« Atout Glo », en synergie avec les conseillers en accompagnement global du bassin d’Orléans. 

Cette action voulait répondre aux problématiques spécifiques en accompagnement global (isolement social, mobilité, difficulté avec le français et/ou les mathématiques…), à la surreprésentation des femmes dans les portefeuilles, aux problématiques croisées relevées entre partenaires, à la mutualisation des actions du bassin d’emploi, au renforcement des liens interpersonnels en investissant le collectif.



Ce parcours collectif, comprenant un groupe de dix personnes maximum, a accueilli sa troisième édition en avril 2021. Cette année encore, dynamique de groupe, émulation collective, vision plus précise du monde du travail et des réalités de l’entreprise, renforcement de la motivation et de l’engagement personnel ont été au rendez-vous.

Depuis 2019, nous avons pu compter sur de nombreuses entreprises partenaires pour la 3ème partie de l’action : Amazon, Amidon 45, Cargill, La Ressourcerie, Les Rapides du Val de Loire, Mediapost, Noz, Saveurs & Talents, Thermor, TPC, XPO Logistics…

 

 Photo de la visite
à la Ressourcerie le 3/06/21

 

 

 

 

Grâce à l’écoute et au travail conjoint des partenaires et des conseillers Pôle emploi, ce sont plus de 50% de retours à l’emploi sous forme de contrats d’embauche et/ou de formations.




2. La mobilité

 

Beaucoup d’acteurs interviennent, à différents niveaux, sur le champ de la mobilité des publics, qu’elle soit durable, solidaire ou inclusive : l’État, le Conseil régional, les Conseils départementaux (dans le cadre d’un nouveau volet « Mobilité solidaire » intégré à la stratégie pauvreté), mais aussi les EPCI qui avaient la possibilité, jusqu’au 31 mars dernier, de se positionner pour exercer la compétence mobilité à l’échelle de leur territoire.

 

Parmi tous ces acteurs et partenaires, Pôle emploi est facilitateur de la mobilité géographique et résidentielle des demandeurs d’emploi, un rôle inscrit dans la convention tripartite 2019-2022 État – Unédic – Pôle emploi. 

 

Ainsi, Pôle emploi Centre-Val de Loire agit principalement sur deux leviers :

  • Financier avec les aides à la mobilité proposées aux demandeurs d’emploi dans le cadre d’une formation, d’une recherche ou d’une reprise d’emploi (déplacement, hébergement, restauration)

 

 

   

 


En 2020, des partenariats ont été mis en œuvre avec ces deux acteurs de la mobilité. Par exemple, le partenariat inédit développé avec Mob’in Centre-Val de Loire a permis d’accompagner 60 demandeurs d’emploi dans le Cher, l’Indre et le Loir-et-Cher. L’objectif consistait à favoriser une autonomie concrète du demandeur d’emploi dans sa mobilité : ne plus dépendre de quelqu'un, effectuer soi-même ses démarches et déplacements professionnels et/ou sociaux par le prêt de véhicule, l'orientation vers un garage associatif, le microcrédit social, le passage du permis de conduire...

En complément de ces partenariats opérationnels et dans le cadre de son action en matière de lutte contre la pauvreté, Pôle emploi Centre-Val de Loire lance un marché régional pour offrir aux demandeurs d’emploi, qui en ont le plus besoin, une prestation « Bilan/Accompagnement Mobilité », en articulation, notamment, avec Jean-Yves DOUCHEZ, commissaire régional à la lutte contre la pauvreté. 

Cette prestation a pour objectif d’apporter aux demandeurs d’emploi les clefs d’une mobilité autonome et adaptée à leur projet professionnel. En augmentant le potentiel de mobilité des bénéficiaires et donc, le périmètre de leur recherche, cette prestation contribuera à faciliter leur retour à l’emploi.
 

 

 En effet, des demandeurs d’emploi peuvent rencontrer différents freins à la mobilité :

  • Des freins cognitifs ou ayant trait aux savoirs de base : se repérer dans l’espace, lire un plan, construire un itinéraire, utiliser le réseau de transports collectifs, apprentissage du vélo, s’approprier l’ensemble des services de mobilité à disposition…

 

  • Des freins psycho-sociaux ou culturels : appréhension à se déplacer, réticence à utiliser les transports collectifs, peur de sortir de sa zone de confort…

 

  • Des freins financiers : information quant aux dispositifs financiers existants, besoin d’accompagnement dans la constitution d’un dossier de micro-crédit pour l’achat ou la location longue durée d’un véhicule, appui dans la mobilisation d’aides financières à la mobilité et à la tarification solidaire, positionnement dans des services de covoiturage solidaire...

 

 

 

3. Insertion par l’Activité Economique (IAE)

 

a-     Les objectifs de l’IAE

Pour les demandeurs d’emploi de longue durée, l’Insertion par l’Activité Economique est envisagée pour accéder à un emploi durable. Aussi, dans nos agences, tous les conseillers chargés de l’accompagnement des demandeurs d’emploi travaillent en lien avec ces structures dès qu’ils repèrent des publics en difficulté. 

Avant de les orienter, les conseillers établissent un diagnostic qui permet de définir le degré d’autonomie et les freins périphériques de retour à l’emploi (problèmes de santé, de mobilité, manque de formation…). Si un accompagnement renforcé ou un accompagnement global ne sont pas suffisants compte tenu des problématiques rencontrées, l’IAE peut être la solution la plus adaptée. La structure d’insertion prend ainsi le relais en proposant un parcours avec la signature d’un Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) pouvant aller jusqu’à 24 mois. Tout au long de ce CDDI, Pôle emploi et les structures d’insertion facilitent et préparent au retour à l’emploi.



Plus de 300 personnes orientées par Pôle emploi Centre-Val de Loire ont été embauchées en IAE depuis l’ouverture de la 
plateforme de l’inclusion

Pôle emploi est le premier prescripteur de l’IAE.

 

 

 

 

b-    Un accompagnement réussi avec l’Association les 3R

 

Sandrine HUGUENOT, conseillère à l’agence Pôle emploi de Chartres travaille depuis longtemps avec Dalila SALHI, conseillère en Insertion Sociale et Professionnelle pour l’association les 3R. Ensemble elles relancent des parcours de vie et redonnent espoir à des personnes qui l’ont parfois perdu.

 

Cela résume l’histoire de Mme K. qui peinait à trouver un emploi. Les deux ans d’accompagnement ont été nécessaires pour faire connaissance, identifier tous les freins qui entravaient sa recherche (garde d’enfant, logement, financier, mobilité) et y trouver une solution, point par point, même pour ceux qu’elle ne soupçonnait pas. Deux projets lui tenaient à cœur : conducteur de bus et aide à domicile. Pour l’un comme pour l’autre l’obtention du permis était indispensable, d’autant plus en habitant dans une zone rurale. Une fois en poche, grâce au financement obtenu, sa motivation et sa soif d’avancer la poussent à participer aux informations collectives et aux rencontres avec les employeurs, réaliser des tests, une immersion professionnelle  (PMSMP) chez Transdev et de la MRS, utiliser les outils Pôle emploi…  

Suite à un nouveau point sur ses besoins, les conseillères se rendent compte qu’une mise à niveau des savoirs de base seraient un plus évident pour postuler aux offres d’aide à domicile : certaines structures n’acceptent en effet aucun profil n’ayant pas obtenu cette formation. Une demande au GRETA pour un apprentissage du français et des mathématiques s’engage alors en mars 2021. 

Le choix de carrière s’éclaircit, ce sera une orientation vers les métiers du soin. Et au bout de ces 4 mois de formation en juillet, Mme K. sera complètement opérationnelle, Mme HUGUENOT pourra donc la placer sur des offres qui lui correspondent et que plus aucun frein ne pourra entraver.


Photo d’illustration par l’Association 3R

 

 


 

 

 

 

Lundi 28 juin 2021 tagFocus sur..., tagCentre-Val de Loire
Sur le même sujet
  • Vendredi 11 mars 2022
    Pôle emploi Centre-Val de Loire innove pour recruter autrement via le sport [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    Faire face aux difficultés de recrutement, une priorité pour Pôle emploi Centre – Val de Loire [voir l'actualité]
  • Mardi 5 octobre 2021
    La formation des demandeurs d’emploi, une priorité pour Pôle emploi Centre–Val de Loire [voir l'actualité]
  • Lundi 28 juin 2021
    TOUS MOBILISES EN CENTRE-VAL DE LOIRE POUR LEVER LES FREINS SOCIAUX A L’EMPLOI [voir l'actualité]
  • Vendredi 12 mars 2021
    Nos actions en direction des jeunes et des employeurs pour mettre en œuvre le plan 1 jeune 1 solution : [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités