• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 12 mars 2021 tagFocus sur..., tagÎle-de-France

Les Missions Locales engagées à nos côtés pour l’emploi des jeunes

Jérôme Boillat, délégué général de l’ARML d’Ile-de-France (Association Régionale des Missions Locales) nous parle de l’engagement des Missions Locales pour accompagner les jeunes dans le cadre du plan 1 jeune, 1 solution et de la coopération avec Pôle emploi Ile-de-France.  


Quel regard portez-vous sur la situation des jeunes en cette période si particulière ? 

Nous avons une grande inquiétude sur la situation des jeunes. Toutes les formes d’emploi sont affectées, le CDD, bien sûr, mais aussi l’emploi durable. Nous constatons que les jeunes sortent moins rapidement de l’accompagnement réalisé par les Missions Locales. Il y a des situations d’urgence et des besoins d’aide financière très présents qui reflètent la précarisation d’une partie des jeunes. Au niveau des Missions Locales, il y a eu, dès le début de la crise sanitaire, un véritable engagement citoyen. Des jeunes accompagnés ont participé à l’effort réalisé sur la période et ont, par exemple, été volontaires pour apporter leur soutien aux EHPAD qui recrutaient. Nous avons confiance en la capacité des jeunes à surmonter les difficultés rencontrées. 


Quelle est, aujourd’hui, l’implication des Missions Locales pour aider ces jeunes ? 

Le plan 1 jeune, 1 solution est un plan important par l’ambition qu’il porte et les Missions Locales sont au cœur de ce dispositif. Plusieurs mesures en faveur des jeunes sont renforcées. Notre objectif concernant la garantie jeunes a doublé en 2021. Il est passé de 12 000 en 2020 à 25000 garanties jeunes à réaliser en 2021. Cela représente un vrai défi pour notre réseau. De plus, les enveloppes relatives aux aides financières à destinations des jeunes accompagnés par nos Missions Locales ont également été augmentées. 

Nous augmentons aussi de 15 % le nombre de parcours d’accompagnement PACEA. Et, comme nos partenaires Cap emploi et Pôle emploi, nous assurons la prescription des contrats aidés que sont le PEC (Parcours Emploi Compétences) et le CIE (Contrat Initiative Emploi). Nous allons renforcer cette prescription et passer d’un objectif 2020 de 6000 contrats aidés à 16 000 en 2021. Comme nos partenaires, nous assurons la promotion de ces mesures auprès des employeurs. La force de notre réseau est d’avoir des structures au niveau local qui connaissent bien le tissu économique de leur territoire. 


Comment coopérez-vous avec Pôle emploi Ile-de-France ? Sur quels axes ? 

Je distinguerai nos actions communes au niveau régional et au niveau local.  Au niveau régional, nous nous réunissons chaque semaine avec nos principaux partenaires, Pôle emploi et Cap emploi et suivons les prescriptions réalisées sur les contrats aidés. Nous menons aussi actuellement une réflexion commune sur le conseil en évolution professionnelle et la logique de formation afin d’identifier des modalités qui faciliteront les échanges au sein de nos réseaux partenaires. 

Au niveau local, le partenariat avec les agences de Pôle emploi Ile-de-France est très important dans l’accompagnement quotidien des jeunes. Il y a un certain nombre de jeunes qui sont inscrits à Pôle emploi et qui sont suivis par les Missions Locales. Nous avons développé, avec Pôle emploi, des circuits d’orientation des jeunes qui présentent des freins périphériques à l’emploi (santé, logement…) vers nos services. 


Quelles sont les principales synergies et complémentarités avec vos partenaires dont Pôle emploi ? 

Je citerai un exemple. Depuis le 18 janvier 2021, certains jeunes, en fonction de leur niveau de ressources, peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle de l’Etat. La Mission Locale est associée à la définition du montant de l’aide. Ainsi, quand un conseiller de Pôle emploi repère un besoin d’aide financière, il se met en relation avec un conseiller de la Mission Locale afin de réaliser une étude conjointe de la demande. C’est une modalité très concrète de co-accompagnement entre Mission Locale et Pôle emploi. Ces deux réseaux travaillent ensemble sur des parcours et partagent leurs diagnostics. 


En résumé, comment qualifieriez-vous le partenariat avec Pôle emploi Ile-de-France ? 

C’est un partenariat de longue date. Aujourd’hui, avec le plan 1 jeune, 1 solution, je sais que Pôle emploi a renforcé l’accompagnement intensif des jeunes  (AIJ). Le risque serait de voir ces dispositifs comme des dispositifs concurrents.  Au contraire, nous mettons l’accent sur nos complémentarités et travaillons sur la notion de parcours. Il s’agit de penser nos actions au bénéfice des jeunes et tout faire pour qu’il puisse bénéficier de l’appui d’un autre partenaire de manière fluide. Nous travaillons sur la complémentarité de nos réseaux dans une période qui nous oblige à mobiliser pleinement toutes nos ressources. 


Vendredi 12 mars 2021 tagFocus sur..., tagÎle-de-France
Sur le même sujet
  • Vendredi 30 septembre 2022
    Créer son entreprise en Ile-de-France [voir l'actualité]
  • Jeudi 30 juin 2022
    Innover ensemble et apporter des solutions pour faciliter les recrutements en Île-de-France [voir l'actualité]
  • Vendredi 11 mars 2022
    Faire des valeurs du sport un véritable levier pour l'emploi en Ile-de-France [voir l'actualité]
  • Jeudi 16 décembre 2021
    FAIRE FACE AUX DIFFICULTES DE RECRUTEMENT, UNE PRIORITE DE POLE EMPLOI ILE DE FRANCE [voir l'actualité]
  • Mardi 5 octobre 2021
    LA FORMATION DES DEMANDEURS D’EMPLOI, UNE PRIORITE DE POLE EMPLOI ILE DE FRANCE [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités