• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 19 juin 2020 tagActualité Régionale, tagNouvelle-Aquitaine

Une offre adaptée aux besoins des entreprises

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Réactivité, nouveauté, rapidité : 3 caractéristiques similaires de deux recrutements réussis dans le secteur de la viticulture, vus à travers le témoignage des employeurs et de leurs conseillères référentes de leurs agences Pôle emploi de Cognac et Jonzac. 


Des besoins plus précoces généralement difficiles à satisfaire

C’est avec 15 jours à 3 semaines d’avance par rapport à d’habitude que les activités de relevages dans les vignes doivent débuter cette année. 

Il a donc fallu recruter des aides viticoles en pleine période  de confinemement. 


Dans ce contexte spécifique, quelles actions avez-vous mises en place à Pôle emploi ?


Natacha Mounier, de l’agence de Cognac, parle de mobilisation spécifique pour ce secteur de la viticulture dont certains postes sont parfois difficiles à pourvoir et particulièrement de recrutements pour madame Richard, gérante de l’exploitation viticole « Le Plantier Richard « à Graves Saint Amant en Charente : « Une offre d’emploi a été créée sur pole-emploi.fr et sur la plateforme mobilisationemploi.gouv.fr. L’offre a bien évidemment été proposée à un certain nombre de demandeurs d’emploi qui pour faciliter la réactivité avaient la possibilité de se positionner eux-mêmes directement via le site. »

Consciente de cette difficulté à pourvoir ces postes, Amélie Vinsonneau de l’agence de Jonzac, décrit son mode opératoire au profit de l’activité de Monsieur Abonnat, qui réalise de la prestation de services auprès d’autres exploitants agricoles notamment viticoles, basé à St Germain du Seudre en Charente-Maritime : «  Cela fait 3 ans que je travaille avec Monsieur Abonnat pour ses recrutements en prestations viticoles. Cette année j’ai procédé un peu différemment : j’ai redéfinis l’activité de relevage dans l’offre d’emploi afin de la rendre plus attractive. En plus de la plateforme Mobilisation emploi, j’ai fait diffuser l’offre sur la page Facebook Pôle emploi de la Charente et de la Charente-Maritime. Les candidats ont également eu le choix de contacter directement l’employeur ou de passer par Pôle emploi. »


Quels résultats suite à ces offres d’emploi ? 

Madame Richard témoigne : « Habituellement il faut 1 mois pour constituer une équipe en sous-effectif. Là, en une semaine, mon équipe était au complet ! Très rapidement j’ai eu des candidatures, en majorité des profils d’étudiants qui travaillent généralement dans d’autres secteurs. J’ai d’abord fait des entretiens téléphoniques puis en face à face. » 
« Les premières candidatures sont arrivées très rapidement, complète la conseillère de l’agence de Cognac,  Madame Richard est un recruteur très positif. Elle recherchait des débutants et s’est attachée principalement aux Savoir-être (le respect des horaires, des autres,...). 8 personnes ont ainsi pu être recrutées par notre intermédiaire. »



« Le temps d’échange avec ma conseillère sur le détail des activités de travaux de la vigne et là notamment pour celle de relevage a permis d’avoir des candidats plus ciblés, des personnes plus motivées, indique Monsieur Abonnat. Dès les premiers jours suite aux diffusions de l’offre, j’ai reçu entre 5 et 10 appels par jour, en plus des CV transmis par Pôle emploi. J’ai eu tellement de candidatures que j’ai dû en refuser environ une quinzaine ! Un travail de qualité, depuis quelques années, je fais appel uniquement à Pôle emploi pour recruter »

 « 14 personnes ont été ainsi recrutées entre le 27 avril, date de diffusion de l’offre sur les divers canaux et le 11 mai, un recrutement plus rapide que d’ordinaire, précise la conseillère, pour les premières embauches dès le 18 mai ».


Quels constats avez-vous pu faire ?

 « Les profils de cette année sont différents, ils sont très motivés, ils s’intéressent à leur travail et posent beaucoup de questions car certains découvrent le travail de la vigne, explique Madame Richard. On aimerait que ça se passe comme ça tous les ans ! »

« Les candidatures sont très variées, on a vu des profils inhabituels comme des personnes en chômage partiel, d’autres venant d’autres régions et surtout des demandeurs d’emploi motivés dont je n’ai eu que des retours positifs de l’employeur, conclue la conseillère de l’agence de Jonzac.»


Vendredi 19 juin 2020 tagActualité Régionale, tagNouvelle-Aquitaine
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 19 juin 2020
    La dynamique sociale et solidaire des Tiers-Lieux de Nouvelle Aquitaine au service du développement territorial et de l’employabilité locale [voir l'actualité]
  • Vendredi 19 juin 2020
    L’actualité de l’emploi en Nouvelle-Aquitaine, à travers les pages régionales de Pôle emploi.fr [voir l'actualité]
  • Vendredi 19 juin 2020
    337 jours : découvrez l’Indicateur Conjoncturel de Durée au Chômage (ICDC) proposé par Pôle emploi pour synthétiser l’incidence de la conjoncture économique sur l’état du marché du travail, sur l’observatoire de l’emploi en Nouvelle-Aquitaine [voir l'actualité]
  • Vendredi 6 mars 2020
    Sport et solidarités « Les chouquettes en force ! » [voir l'actualité]
  • Vendredi 6 mars 2020
    Agir pour la planète et les générations futures : Pôle emploi dans une démarche de réduction de ses déchets [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités