• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 27 septembre 2019 tagIls ont dit, tagFRANCE - National

L’insertion par l’activité économique, ils en parlent

Ces chantiers d’insertion et entreprises d’insertion proposent un suivi personnalisé : « par exemple, ça peut signifier les aider à acquérir un savoir être, pour ne pas arriver en retard au travail », illustre Stéphanie Guichard, responsable Pôle emploi à Albi. À terme, l’objectif est d’embaucher ces demandeurs d’emploi sur des contrats plus ou moins longs pour « les remettre sur les rails et dessiner leur avenir professionnel ». (La Dépêche – 2019)

 
« Je crois beaucoup à l’insertion par l’activité économique, c’est donc aussi un secteur qui m’intéresse. Je pense que l’on arrive aujourd’hui à une époque où si l’on veut trouver un emploi il faut parfois le créer soi-même, ce qui sera peut-être aussi mon cas ». Témoignage de Simon Marie, 42 ans, diagnostiqué autiste Asperger, en recherche d’emploi dans le secteur de l’insertion professionnelle, de la gestion de projets et de l’économie solidaire. (Handirect.fr -  2019)

 
« Cela faisait 1 an que je ne travaillais plus. J’ai ainsi pu rencontrer du monde et de nouveau avoir des projets. Je me suis alors senti utile ». Témoignage de Farid S. (Fédération des entreprises d’insertion – 2019)

 
Pour Sophie Cytel, directrice de Bourges Agglo services, Régie de quartier« Nous trouvons dans ce quartier notre place. Rester ancrés ici, proposer un espace de proximité, c’est travailler au lien social et au maintien de la vie associative. Ce qui compte, c’est de sortir les habitants de leur isolement, de faire vivre le quartier. « Le but étant que chacun puisse, à l’issue de ce temps, aller vers une formation ou un emploi. Le passage au sein de notre structure, c’est un tremplin vers un nouveau projet professionnel ». (Le Berry – 2019)


À 27 ans, Nizar décroche son bac. « Pousser les gens à sortir de chez nous pour favoriser leur insertion professionnelle, c’est notre raison d’être. » témoigne Audrey BERTET, accompagnatrice sociale chez la structure d’insertion Acces Reagis. Chantal JOUNY-NICOLAS, coordinatrice pédagogique au Greta nazairien,  ne cache pas qu’elle a hésité à le prendre en formation bac pro. « Je l’ai reçu en juillet 2018, [...] mais son niveau de français était encore juste. Nous n’étions pas immédiatement convaincus qu’il décrocherait son bac en un an. En même temps, il affichait une grande détermination à progresser. La Région, le financeur, lui a accordé une dérogation. Nous l’avons pris». (Ouest-France – 2019)

Vendredi 27 septembre 2019 tagIls ont dit, tagFRANCE - National
Sur le même sujet
  • Vendredi 25 septembre 2020
    Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance – France Info – 29 août 2020 [voir l'actualité]
  • Vendredi 19 juin 2020
    Muriel Pénicaud, ministre du Travail, 2 juin 2020 [voir l'actualité]
  • Vendredi 6 mars 2020
    Fella Imalhayene, Déléguée générale de Global Compact France, Marraine des Trophées RSE Pôle emploi 2018 [voir l'actualité]
  • Vendredi 13 décembre 2019
    Le Monde – 13/11/2019 [voir l'actualité]
  • Vendredi 27 septembre 2019
    La Nouvelle République 10 juin 2019 [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités