• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 8 décembre 2017 tagActualité Régionale, tagGuadeloupe

Séminaire-Atelier à l’agence Pôle Emploi de Saint-François au bénéfice des Personnes en situation de Handicap

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

LE HANDICAP ! J’ADOPTE LA BONNE ATTITUDE…

Le 16 novembre, étaient présents près d’une trentaine de demandeurs d’emploi de tous âges, de toutes branches professionnelles, et tous porteurs d’un handicap, visible ou non, perceptible ou pas…
Une journée de sensibilisation et de réflexion autour du handicap, organisée par Linda BOUDINE et Priscilhia LOGIS, toutes deux « référentes handicap » à l’Agence Pôle emploi de Saint-François.

PROFESSIONNELLES AVANT TOUT !
Cette opération, a permis de mettre en exergue le sens de l’organisation et la maîtrise de ces deux collègues. Elles ont animé les débats devant un auditoire de plus d’une trentaine de personnes, assistées en cela par Madame MARCELLIN, de AGIH CAP EMPLOI, de Monsieur BERTILI, assistant social du CECAS de la Ville de Sainte-Anne, et de Madame VINCENT, employeur, gérante de VIVRACTIVE.
Chaque intervenant a présenté son offre de service, et mis l’accent sur les articulations interservices, montrant ainsi la cohérence d’un système souvent mal connu.

LA BONNE DEMANDE A LA BONNE ADRESSE ! 
Ces échanges ont permis de pointer du doigt certaines insatisfactions récurrentes. Trop souvent, elles résultent d’un besoin mal exprimé, ou adressé au mauvais interlocuteur. Le conseiller se doit d'être en mesure d'orienter le demandeur vers le bon service ou vers la bonne ressource.
Cette réflexion a causé un peu d’émoi dans l’assistance, qui a stigmatisé l’accueil qui lui était réservé notamment dans certaines administrations et dans certaines entreprises.

LE HANDICAP ! J’ADOPTE LA BONNE ATTITUDE…
Le handicap fait peur, et pourtant, nul n’en est à l’abri…Un accident de la vie, un accident domestique, une surcharge nerveuse, par exemple, peuvent être à l’origine de certains handicaps moteurs ou psychiques. 
Si la souffrance rend la vie pénible aux personnes en situation de handicap, notre propre comportement peut contribuer à les isoler encore plus.
Accueil, écoute, bienveillance, sont les qualités de base que nous devons apprendre à acquérir et développer dans notre relation à l’Autre, quel qu’il soit.

LE HANDICAP ET SON TRAITEMENT
Ces professionnels, agissant en synergie, ont pu apporter des éléments de réponses à ces personnes qui se sont mobilisées en nombre.
L’assistance a manifesté son intérêt en posant de nombreuses questions, qui anticipaient l’atelier prévu dans l’après-midi. Des rendez-vous ont été pris, des contacts échangés, des conseils émis de participants à participants, des retours riches d’expérience ont été mis en avant, dans une ambiance simple, chaleureuse et conviviale.

SANS « LANGUE DE BOIS »!
En situation de recherche d’emploi, doit-on mettre en avant son handicap ?
NON ! Ce sont d’abord les compétences que l’on avance. Le handicap, cependant, ne doit pas être tenu secret…Le sujet doit être abordé sans « langue de bois », en amont de l’embauche, mais après la validation de l’adéquation de la candidature au regard du profil du poste. Il faut parler de son handicap, sans tomber dans le pathos, car l’objectif n’est surtout pas d’effrayer le futur employeur.
Ne pas parler de son handicap peut générer chez l’interlocuteur un déficit de confiance, et altérer les relations à venir.

La reconnaissance par les instances idoines du handicap, permet aux entreprises de bénéficier d’avantages à l’embauche, qui peuvent être de nature incitative.


Vendredi 8 décembre 2017 tagActualité Régionale, tagGuadeloupe
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués