• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 8 décembre 2017 tagFocus sur..., tagGrand Est

A ROMILLY-SUR-SEINE, LA COORDINATION FAIT RECETTE

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

La coordination et la mobilisation des acteurs de l’économie et de l’emploi ont permis à une entreprise de réussir son implantation en embauchant des candidats motivés et formés. Retour sur cette opération gagnante pour le territoire.

FocusSur_4_GrandEst.png

La réussite de l’implantation de So Fast So Good à Romilly-sur-Seine pourrait presque s’apparenter à un alignement des planètes. 
Une belle histoire qui commence par le «retour aux sources» de l’enfant du pays devenu entrepreneur respecté au Royaume-Uni, et qui trouve son épilogue grâce à la coordination et la mobilisation des acteurs de l’économie et de l’emploi du territoire. A cet instant du récit, 50 premières embauches, sa conclusion pourrait en afficher plus de 200 dans les prochaines années.

C’était presque une évidence ! Romilly-sur-Seine devait accueillir dans sa nouvelle zone industrielle « Aéromia », l’usine de l’enfant du pays, Patrick FERY. Cet entrepreneur, parti au Royaume-Uni se lancer dans la production de pain et sandwiches surgelés, décide en 2015 de s’implanter dans l’hexagone, et si possible près de l’Ile-de-France. 
S’engage alors « un travail de longue haleine », comme le qualifie le maire de Romilly-sur-Seine et président de la Communauté de communes des Portes de Romilly-sur-Seine, Eric VUILLEMIN : « Nous étions finalement un «guichet unique» entre tous les acteurs engagés. Chacun avait la volonté de s’adapter aux besoins de l’entreprise. Nous avons concentré les forces, ardemment.»
Dans un bassin durement touché par les mutations économiques récentes, l’implantation de So Fast So Good est à la fois une opportunité mais aussi un signe fort du rebond d’une zone géographique qui ne manque pas d’atouts. 
« La zone entre Romilly, Nogent et le sud-ouest marnais est à l’épicentre d’un dynamisme entre l’Ile-de-France, premier bassin d’emploi européen, et le Grand Est, qui est le cœur de l’Europe », reprend l’édile romillon. «Chaque emploi mérite qu’on se batte. Ceux proposés par So Fast So Good ne nécessitent pas de grande qualification. Les possibilités de formation tombaient à point ».

« Chaque opérateur a joué la partition qu’il devait jouer ».

Rapidement, les acteurs de l’emploi sont sollicités par la Communauté de communes, et montent une véritable « task-force ». 
« Une vraie démarche de collaboration s’est construite sur deux ans », témoigne Cyril LE NALBAUT, directeur de l’agence Pôle emploi de Romilly-sur-Seine. « Les échanges avec le Conseil régional et les OPCA ont permis de proposer les actions de formation, dans leur ingénierie et leurs financements, pour accompagner l’entreprise ».
« Le Conseil régional a été facilitateur »
, abonde Eric VUILLEMIN. « Finalement, chaque opérateur a joué la partition qu’il devait jouer ».

Du côté de l’entreprise, cette harmonie est saluée : « La Communauté de communes nous a soutenus dès le début. Tout était lié, cohérent et logique », détaille Goucême KANDIL, chargée de communication chez So Fast So Good, avant de mettre l’accent sur le travail fourni par Pôle emploi : « l’accompagnement de Pôle emploi était nécessaire et je ne sais pas comment on aurait pu faire sans. Nous avons eu entre 700 et 800 candidatures entre mars et mai 2017 !».

Dans un premier temps, les conseillers et représentants de l’entreprise ont reçu les postulants dans des salles mises à disposition par la Communauté de communes, l’usine So Fast So Good n’étant pas encore sortie de terre. Plus de dix réunions d’information ont permis de détailler aux participants les emplois et les compétences recherchés.
Les candidats toujours intéressés ont été ensuite convoqués à des sessions de la Méthode de recrutement par simulation. « Honnêtement, nous n’avons eu qu’à suivre l’évolution de ces exercices », reprend Goucême KANDIL. « Tout était mis en œuvre pour qu’on puisse poursuivre le projet !»
La réussite de ces exercices seule conditionnait l’accès à un entretien d’embauche, avec le directeur de production et un responsable RH de l’entreprise So Fast So Good : « Pôle emploi a géré toute l’organisation et nous a prêté des salles. Son action a parfaitement répondu à nos attentes. Avec cette méthode, nous n’avons même pas eu à regarder les CV, nous savions que les candidats étaient rapides, efficaces et perspicaces », conclut-elle.

A l’issue des entretiens d’embauche, 60 candidats sont retenus et invités à suivre une formation montée conjointement par Pôle emploi et le Greta de Romilly-sur-Seine. Pendant un mois, les futurs embauchés suivent un cursus dans les locaux du Greta, puis une Action de formation préalable au recrutement entre juillet et août 2017, au sein même de l’usine So Fast So Good. 
Au final, 50 d’entre eux ont signé un CDI juste avant la rentrée de septembre, les candidats malheureux ayant échoué de peu aux exercices étant conviés à tenter à nouveau leur chance dans les prochains mois, puisque l’entreprise a une perspective d’embauche de 200 salariés d’ici cinq ans. 

«Je dois adresser mes félicitations à Pôle emploi, conclut Eric VUILLEMIN. C’était un très bon partenariat », avant de détailler les perspectives qui devraient animer l’économie de son territoire dans les prochaines années et pour lesquelles la coordination et la formation seront des leviers déterminants pour les concrétiser avec autant de réussite que pour So Fast So Good.


Vendredi 8 décembre 2017 tagFocus sur..., tagGrand Est
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 7 décembre 2018
    LE SERVICE DU PLACEMENT TRANSFRONTALIER FÊTE SES CINQ ANS ! [voir l'actualité]
  • Vendredi 28 septembre 2018
    POLE EMPLOI ET CAP EMPLOI MEUSE : UN PARTENARIAT EXEMPLAIRE ! [voir l'actualité]
  • Vendredi 15 juin 2018
    PÔLE EMPLOI GRAND-EST, ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE [voir l'actualité]
  • Vendredi 9 mars 2018
    FEMINISER LES METIERS DU TRANSPORT : UN CHALLENGE A RELEVER POUR POLE EMPLOI ! [voir l'actualité]
  • Lundi 26 juin 2017
    PÔLE EMPLOI GRAND EST MET SES STATISTIQUES EN LIGNE ! [voir l'actualité]
Voir toutes les actualités