• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Lundi 26 juin 2017 tagFocus sur..., tagHauts-de-France

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL, UN ACCOMPAGNEMENT DE PROXIMITE AU SERVICE DE LA STRATEGIE LOCALE

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Identifier les opportunités et les problématiques d’un territoire, adapter l’offre de services, appréhender les problématiques à prendre en compte et les leviers pour impulser des pistes de solution : voilà en synthèse l’objet du diagnostic territorial.

GeneriqueHauts de France.png
Actualisé tous les ans par les équipes de direction locales de Pôle emploi, il présente un état des lieux du territoire (l’environnement socio-économique et ses évolutions, les forces et faiblesses du territoire, la gestion de l’emploi et des recrutements, la demande d’emploi…) et après une analyse détaillée, détermine les axes prioritaires de travail pour le territoire.
Il est co-construit avec les collaborateurs de Pôle emploi et est partagé avec les partenaires, les institutionnels et les élus.
Ce fut le cas sur l’agence de Carvin où Anne-Sophie  Parfant, directrice, explique la démarche :
« Lors de l’actualisation du diagnostic territorial, nous avons réalisé un focus sur les demandeurs d’emploi des quartiers prioritaires « Politique de la Ville » et nous avons constaté une difficulté pour accéder à nos services, notamment, à l’offre de service digitale.

La commune de Courrières, très fortement sensibilisée à cette thématique, a été contactée et nous avons partagé ce constat avec le maire. Depuis, nous avons conclu une convention de coopération avec la commune et plus particulièrement la Maison de Services Public afin de faciliter l’accès à notre offre de service digitale, mettre à disposition les informations et délocaliser ponctuellement des actions.
Cela nous a permis de mettre en œuvre conjointement avec le maire une stratégie volontariste partagée sur la base du travail effectué pour le diagnostic territorial. »

A Roubaix Les Prés, les groupes de travail avec les conseillers des agences associées (Roubaix-Centre et l'agence de services spécialisés de Roubaix) pour construire le diagnostic territorial a fait émerger la difficulté pour les demandeurs d’emploi d’appréhender l’offre de service digitale. Le maire, de son côté avait aussi ressenti ce besoin lors de ses permanences.
« Le diagnostic a confirmé ce faisceau d’indices : le faible niveau de qualification des demandeurs d’emploi, le peu d’associations proposant un parcours pour favoriser l’inclusion digitale nous a fait prendre conscience qu’il fallait mettre en place un outil à destination des demandeurs d’emploi les plus éloignés du numérique», explique Frédéric Timlelt, directeur de l’agence Roubaix-les-Prés.

En 2016, un premier partenariat avec Emmaüs Connect a permis d’accompagner 20 demandeurs d’emploi sur  un parcours d’apprentissage du numérique  sur les territoires des agences de Lille Port Fluvial et de Roubaix Les Prés. Forts de cette expérience, Pôle emploi et Emmaus Connect travaillent actuellement sur une nouvelle proposition qui pourrait concerner 480 personnes de la métropole lilloise dont la moitié à Roubaix.
La mairie de Roubaix, quant à elle, met à disposition une salle et salue ce travail de collaboration au service de ceux qui en ont le plus besoin.

A Saint-Quentin Péri, l’arrivée de Madame Daverton, nouvelle sous-préfète de l’Aisne, a été, pour l’agence  Pôle emploi, l’occasion de présenter le diagnostic territorial au SPEL, instance de coordination co-pilotée  par la région et la sous-préfecture.
Murielle Delahaye, directrice de l’agence de St Quentin Péri, a animé ce moment d’échanges sur des problématiques communes à tous les acteurs locaux présents. Elle y a trouvé une écoute active  et un souhait, de tous, de s’engager ensemble sur des plans d’actions communs.

À Friville, le diagnostic territorial est partagé avec les agences des environs. Stéphanie Peulevey, directrice de l’agence : « Ces dernières années, il nous a amené à mettre nos forces en commun avec le Pôle emploi du Tréport au bénéfice du territoire Vimeu-Bresle. Les besoins récurrents  dans l'industrie du verre (fabricants et sous-traitants) illustrent parfaitement cette synergie des acteurs autours des problématiques locales et les solutions partagées en SPEL ». Ainsi formations au tri ou décor sur verre sont régulièrement dispensées.
« Dernière action en cours, la société SGD Pharma satisfaite de la Méthode Recrutement par Simulation pour le recrutement de conducteur mécanicien IS,  a fait de nouveau appel à nous  pour son usine SGD de Saint-Quentin-Lamotte. Une étude de poste sera réalisée sur le poste de contrôleur verre. La société prévoit le recours à la Méthode Recrutement par Simulation pour ces futurs besoins en personnel » ajoute-t-elle.


Lundi 26 juin 2017 tagFocus sur..., tagHauts-de-France
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Lundi 26 juin 2017
    Recrutement et compétences [Lire le communiqué]
  • Lundi 26 juin 2017
    POLE EMPLOI BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : DES RESSOURCES POUR MIEUX CONNAITRE LES TERRITOIRES [Lire le communiqué]
  • Lundi 26 juin 2017
    POLE EMPLOI CENTRE-VAL DE LOIRE : MOBILISÉ POUR CONNAITRE SON TERRITOIRE ET MIEUX AGIR. [Lire le communiqué]
  • Lundi 26 juin 2017
    Connaître son territoire pour mieux agir [Lire le communiqué]
  • Lundi 26 juin 2017
    Plus de 7 000 jeunes ont participé au salon Jeunes d’Avenirs à Villeneuve d’Ascq ! [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués