• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Vendredi 10 mars 2017 tagFocus sur..., tagBretagne

LAURA REBONDIT GRACE A LA FORMATION.

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

La belle histoire de Laura qui, accompagnée par son conseiller Pôle emploi, a pu faire aboutir son projet et créer son activité…

GeneriqueBretagne.png

De plus en plus, les demandeurs d’emploi expriment le souhait d’un conseil plus efficace pour leur projet professionnel. Pôle emploi a donc engagé des actions : amélioration du diagnostic, renforcement de l’action en faveur de la formation des demandeurs d’emploi avec les conseils régionaux, recours simplifié aux immersions en entreprise, mobilisation en faveur de l’alternance, refondation de l’offre de services de placement international…

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) vient compléter ces actions en permettant désormais à toute personne le souhaitant de faire le point sur sa situation professionnelle. Et cela fonctionne ! Ce nouveau dispositif d'accompagnement affiche des premiers résultats encourageants. Retour sur la belle histoire de Laura qui, accompagnée par son conseiller Pôle emploi, a pu faire aboutir son projet et créer son activité.

A l’issue de son master de géopolitique, Laura travaille trois ans comme responsable de commercialisation dans les produits de la mer. Comme beaucoup de jeunes diplômés, l’envie d’entreprendre titille la jeune femme originaire de Saint-Malo. Avec un associé, elle lance une société d’export autour du vin. L’affaire fonctionne bien. Des pays africains et la Chine sont demandeurs.
Au bout de quelques mois, Laura rachète les parts de son associé et se lance sur un autre créneau porteur: l’exportation de produits de la mer, et plus particulièrement de crabes tourteaux, vers la Chine. Le business débute en juillet 2015. En quelques mois, l’entreprise passe d’une centaine de kilos de crabes à quatre tonnes. « En moins d’un an je me dégageais même un salaire ! », s’étonne Laura.

Le rebond
Trop beau pour être vrai. Le vent tourne. La Chine lève l’embargo sur les produits de la mer britanniques. C’est au tour de la France de subir cet embargo. Du jour au lendemain les Douanes de Shanghaï, Pékin et Canton et d’autres ports et aéroports bloquent la marchandise française. Du jour au lendemain, Laura est contrainte de cesser son activité.
La jeune Malouine garde sa société et imagine un nouveau projet… autour du vin. « Je veux devenir experte dans ce domaine. » Laura pousse la porte de Pôle emploi qui croit en son projet et lui propose une aide de quelque 2000€ pour se former. La jeune femme a passé un premier diplôme international à Londres. En novembre elle décrochait le dernier niveau. En parallèle, elle travaille deux jours par semaine chez un caviste. Elle y développe son côté relationnel.

Laura souhaite ensuite faire une formation complémentaire, à Paris, autour des vins du Sud de la France. A l’issue de ces formations pointues, et toujours avec cette envie d’entreprendre, la jeune femme envisage, dès qu’elle jugera être suffisamment formée, proposer des cours aux professionnels de la table, mais aussi aux particuliers via les comités d’entreprises, aux clubs d’amateurs…
Nul doute que cette passionnée d’œnologie saura valoriser ses talents et partager son goût pour le vin avec ses millésimes, ses régions, ses assemblages, ses cépages…



CHIFFRE CLE

44. C’est le nombre de psychologues du travail qui renforceront, d’ici 2019, le dispositif de conseil en évolution professionnelle au sein des Pôle emploi bretons. Ils permettront notamment de mobiliser plus rapidement des solutions adaptées aux projets professionnels les plus difficiles à construire.


Vendredi 10 mars 2017 tagFocus sur..., tagBretagne
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués