• La newsletter de Pôle emploi
    Le Fil des Elus
    & Partenaires

    Actualités | Initiatives | Perspectives
Mercredi 30 novembre 2016 tagFocus sur..., tagCentre-Val de Loire

AFPR ET POE : DES MESURES PÔLE EMPLOI ADAPTEES AUX ENTREPRISES AU SERVICE DE L’EMPLOI LOCAL

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Mises en œuvre grâce à un échange continu avec les OPCA et les entreprises, retrouvez 3 exemples réussis en région : un moyen de trouver les compétences recherchées pour LIDL, 41 CDI pour le KFC de Dreux, recruter dans le transport public à Châteaudun…

GeneriqueCentre.png

Un employeur peut proposer un contrat à un demandeur d’emploi (CDD, CDI) et s’assurer que la personne recrutée bénéficiera d’une formation en amont de sa prise de poste afin d’en avoir toutes les compétences requises.

 

Sébastien M, conseiller en charge des relations avec les entreprises :

« Pour moi l’AFPR et la POE permettent l’adaptation d’un demandeur d’emploi à un poste, tout en rassurant l’employeur, qui peut former son futur salarié à ses propres méthodes. Cela lui permet aussi d’avoir une main-d’œuvre qualifiée et opérationnelle dès le début du contrat.

 

Sur mon bassin, les candidats ont accès à un emploi durable 9 fois sur 10 via ces mesures ! Ce qui les sécurise également, c’est de bénéficier d’un statut qui permet une rémunération et la prise en charge de leurs frais de déplacement, de restauration ou d’hébergement.».

 

«J’assure systématiquement la promotion de ces mesures auprès de mes contacts employeurs et monte régulièrement des AFPR dans le commerce ou le tertiaire. Récemment, j’ai monté une POE collective dans la couverture qui a permis l’embauche de 14 demandeurs d’emploi ! C’est très valorisant pour notre travail au quotidien. ».

 

La formation comprend de 150h (AFPR) à 400h (POE), suivant les besoins d’adaptation au poste. Elle est financée par Pôle emploi, avec un complément possible des OPCA (POE). Le demandeur d’emploi devient stagiaire de la formation, jusqu’à son embauche par l’entreprise.

 

En région Centre-Val de Loire, le plan « 500.000 formations » déployé cette année a rendu possible la mise en place d’un nombre plus important d’AFPR et POE. Avec un objectif rehaussé à 4493 pour l’année 2016, Pôle emploi atteint à fin octobre près de 80% de réalisation avec 3486 mesures de formation, embauches à la clé.

 

Au-delà des chiffres, l’AFPR et la POE sont de vraies réponses locales, adaptées et pertinentes, pour favoriser les recrutements des employeurs. Mises en œuvre grâce à un échange continu avec les OPCA et les entreprises, la réussite des opérations en cours laisse envisager encore de beaux jours pour ces mesures vers l’emploi portées par Pôle emploi.

 

D’ailleurs, les conseillers Pôle emploi en relation avec les entreprises ne manquent pas de promouvoir ces mesures auprès des employeurs, en voici 3 exemples en région :

 

 

  • 4ème POE pour les recrutements de LIDL dans la région : un moyen de trouver les compétences recherchées

 

Pôle emploi Centre-Val de Loire et Lidl n’en sont pas à leur première collaboration. Après avoir accompagné Laurent Naime, responsable Formation et développement chez Lidl, pour l’ouverture de magasins d'Argenton sur Creuse, de la Châtre et d'Orléans, les équipes Pôle emploi de Joué-les-Tours prennent le relais pour recruter 35 CDI.

 

« Nous réalisons, en ce moment, le recrutement d’employés en libre-service pour l’ouverture de notre futur établissement à Joué-lès-Tours, le 30 novembre prochain. Au regard de l’enjeu que représente pour nous ce type d’opérations, nous nous sommes réunis, sur notre site régional de Sorigny (37), avec nos différents partenaires : FORCO (OPCA), Michel Gueguen et Corinne Ziolkowski  de l’agence Pôle emploi de Joué-les-Tours. L’idée ? Leur expliquer notre projet, leur exposer nos attentes et définir ensemble les actions à mettre en œuvre. Notre choix s’est porté sur la Préparation Opérationnelle à l’Emploi. Notre programme de formation est cadencé sur 6 semaines et se compose d’une formation spécifique Lidl, alliant une formation théorique puis une mise en action sur un plateau technique et une fin de parcours en magasin par du tutorat. Chez Lidl, nous recherchons des employés polyvalents expérimentés, autonomes, et avec le sens des responsabilités ; la polyvalence, c’est la clé ! » explique Laurent Naime.

 

 

  • 41 CDI pour le KFC de Dreux : une opération qui donne le sourire

176 personnes ont été présélectionnées par Pôle emploi, et reçues en réunion d’information collective avec l’employeur. Elles ont ensuite été évaluées par la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) de Pôle emploi.

 

Au final, 41 personnes ont été retenues et ont conclues une POE avec un démarrage le 25 octobre 2016. 95 % d’entre elles sont domiciliées dans l'agglomération, dont un tiers dans les quartiers prioritaires de la ville.

 

41 signatures de contrat en une matinée. Le directeur de l’agence Pôle Emploi de Dreux, Emmanuel Viollier, est ravi, les demandeurs d’emploi aussi. 

 

 

Mohamed D., 47 ans, marié et père de quatre enfants, Vernouillet

 « Pour moi, le KFC, ce n'est pas un job temporaire. »

 

 «  J'étais au chômage depuis plus d'un an. J'ai travaillé pendant quinze ans dans la restauration, alors imaginez que je suis super heureux d'avoir retrouvé un emploi dans ma partie ! Comme tout le monde, je démarre sur un mi-temps mais après j'espère travailler à temps plein. Pour moi, le KFC, ce n'est pas un job temporaire. J'habite à côté et j'ai envie d'y rester longtemps. »

 
  

Sanae L., 35 ans, Dreux

 «  Je suis souriante et c'est essentiel pour ce métier. »

 « Je sors de deux années de chômage. C'était la galère car, sur Dreux, c'est très difficile. Mes conseillers de Pôle Emploi m'ont dirigée vers les tests pour le KFC. Je les ai réussis car j'ai de l'expérience dans la restauration. Cela m'a aidée pour la partie technique. En tous les cas, je suis super-contente. J'aime le contact humain et le rythme d'un restaurant. Je suis souriante et c'est essentiel pour ce métier.  » 

 

 

  • Recrutement dans le transport public à Châteaudun : les acteurs mobilisés autour des entreprises

 

Face aux difficultés de recrutement constatées dans le bassin pour des postes de conducteur de transport en commun, 5 sociétés, la Ville de Châteaudun, le sous-préfet Emmanuel Baffour et Pôle emploi ont unis leurs efforts. Avec l’appui financier de l’OPCA de secteur, des sessions de formation ont été mises en place pour 10 personnes, qui décrocheront, à la fin, un CDD de 12 mois minimum, voire un CDI.

 

Lien vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=rD515VRZPBY


Mercredi 30 novembre 2016 tagFocus sur..., tagCentre-Val de Loire
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués